Rosiers-d'Égletons
Vent:
Humidité: %
  • Auj
    3/16 °C
  • Ven
    10/14 °C
  • Sam
    9/13 °C
  • Dim
    11/16 °C
L’église Saint Julien à Rosier d'Égletons dans le 19 en Corrèze

L’église Saint Julien

Construite au XII ème siècle sur des soubassements mérovingiens, la partie romane de l’église de Rosiers d’Egletons conserve aujourd’hui les soubassements du porche, l’abside à coupole et le chevet à cinq pans aux fenêtres en plein cintre à boudins auvergnats.

Les dix modillons supportant la corniche font alterner les portraits humains, les formes animales et les variations géométriques.

A l’entrée de la nef de longues poutres sous tendent le berceau de la voûte. Dans la première chapelle, les arcs reposent sur des culs de lampes ouvragés. La cuve baptismale qui s’y trouve a sans doute servi au baptême des deux Rosiérois devenu Papes sous le nom de Clément VI en 1 342 et de Grégoire XI en 1 371. Dans la deuxième chapelle, on trouve une voûte en ogives à six nervures. La troisième chapelle a gardé un chapiteau en coquille du XII ème siècle creusé en bénitier.

Le chœur hexagonal s’ouvre sur un arc soutenu par des chapiteaux, l’un représentant deux lions adossés, l’autre deux figures humaines.

Au centre, se dresse un retable du XVII-XVIII ème siècle et dans la nef on trouve trois exemples de la statuaire limousine du XVII ème siècle : une vierge en haut relief, Saint Jean Baptiste et Saint Roch.

A l’opposé du chevet, le porche du XIV ème siècle garde l’esprit roman même s’il est de style gothique limousin, typique des églises de la Haute Vienne, de la Creuse, de la Corrèze et du Confolantais en Charente.

Par sa nef unique et son porche, l’église de Rosiers d’Egletons joint à la simplicité une élégance particulière. La délicatesse des chapiteaux est exceptionnelle pour des sculptures réalisées en granit.